Les ennemis de l’apiculture

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Déjà depuis sa création, l’apiculture connait différents ennemis naturels et de nos jours, les dangers sont encore plus accrus avec les nouveautés en matière d’agriculture moderne. On peut citer entre autres parmi ces dangers pour les abeilles : l’homme, les pesticides, les horticulteurs, le stress, l’humidité, les insectes et les acariens…

Les dangers qui menacent l’apiculture

Parmi les ennemis de l’apiculture, on retrouve l’homme, qui certes fait de cette branche de l’agriculture un domaine qui commence à avoir du succès, mais qui est aussi son principal ennemi. En effet, face à lui, les abeilles ne peuvent se défendre qu’avec leurs aiguillons. De son côté, l’homme dispose de différentes armes qui peuvent nuire aux abeilles. Les agriculteurs qui luttent contre les parasites qui détruisent leurs exploitations ne lésinent pas sur les moyens pour les éliminer. Bien que l’apiculteur cherche tout ce qu’il peut pour le bon de développement de ses colonies, ses désirs d’accroître la production, différentes raisons économiques, ainsi que différentes négligences, ne font pas le bonheur des abeilles. Les activités de l’homme en tant qu’agriculteur détruisent petit à petit l’apiculture à cause des produits chimiques utilisés pour préserver les cultures mais qui en contrepartie tuent aussi les abeilles.

Après l’homme, le deuxième ennemi principal de l’apiculture se trouve être les pesticides. Font partie de cette appellation tous les produits chimiques tels que les insecticides, les acaricides, les fongicides ainsi que les herbicides. L’utilisation de ces produits de synthèse deviennent de plus en plus source de risque pour la faune et la flore ainsi que pour la santé de l’homme et l’équilibre écologique. Les insecticides peuvent détruire une colonie par contact ou ingestion ou même fumigations. De nos jours, les chercheurs essaient cependant de trouver une alternative ou une solution moins nocive pour protéger les cultures. En effet, on opte plus pour les matières premières naturelles pour composer les pesticides. D’autres solutions en apiculture comme l’incorporation de répulsifs destinés aux abeilles sont également envisagées pour les préserver.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »